HISTORIQUE

Au début des années 1980, le quartier Saint-Michel connaissait un déclin accentué par la crise économique.

La population augmentait et se diversifiait considérablement. Une forte immigration a alors fait passer le nombre d’immigrants de l’arrondissement de 9 770 entre 1971 et 1980 à près de 16 000 entre 1981 et 1990. Cette diversité culturelle faisait de Saint-Michel un territoire d’accueil des migrants et de communautés culturelles originaires de nombreux pays. En outre, la situation de l’emploi commençait à être difficile pour plusieurs familles. De plus en plus, la population devait faire face à de nombreux enjeux tant sur le plan économique que social. Il apparaissait évident qu’il fallait mettre en place des actions pour contrer l’apparition de problématiques importantes (comme par exemple, la délinquance chez les jeunes) liées à l’urbanisation spontanée, à la pauvreté, à l’émergence d’une forte population multiethnique et à l’exclusion. Plusieurs organisations du quartier, dont La Grande Porte (auparavant appelée la Maison des jeunes Par la Grand’Porte), ont alors été mises en place afin d’intervenir auprès des personnes âgées, des jeunes et du milieu dans son ensemble. Plus précisément, c’est l’expérience de terrain des organismes communautaires de St-René-Goupil et de certains intervenants sociaux du milieu qui est à l’origine, en 1983, de la naissance de La Grande Porte dans le but spécifique de répondre aux besoins de plus en plus présents chez les jeunes. D’ailleurs, au départ, les programmes visaient principalement la prévention de la délinquance auprès des adolescents. C’est au fil des années que l’organisme a augmenté ses services afin de répondre aux besoins grandissants des jeunes et des enfants.

Aujourd’hui, les activités de La Grande Porte se déroulent sur l’ensemble du territoire du quartier Saint-Michel, qui est considéré comme l’une des par l’un des quartiers les plus pauvres les plus pauvres du Canada. Dans ce secteur, on retrouve de plus en plus de gens issus des communautés culturelles et la proportion de jeunes provenant de ces communautés représente 80% de sa clientèle. L’organisme communautaire intervient auprès des 4-30 ans et s’adresse à plus de 2000 personnes chaque année à travers ses services. En effet, La Grande Porte offre maintenant des programmes de stimulation et de soutien aux 4-11 ans, d’animation et d’intervention auprès des 12-17 ans et de prévention, d’intégration sociale, professionnelle et scolaire aux plus de 12 ans. L’organisme réalise aussi la gestion d’un camp de jour estival et d’une mesure alimentaire en plus d’être impliqué dans différents projets qui touchent l’enfance et la jeunesse et l’amélioration des qualités de vie.